Sortie du livre « Lionel Kazan Photographe »

Lionel-Kazan-Photographe-livre

« Les chats griffent, les photos graphent », affirmait Delphine Seyrig dans l’émission Dim Dam Dom dans les années soixante. Les photographies de Lionel Kazan sont, à l’inverse, des caresses pour les yeux qui veulent bien les regarder. » déclare Olivier Saillard en avant-propos.

« C’est une chose de porter un projet, une autre de le mettre en forme ! J’avais des photos, j’en cherchais d’autres encore, j’avais une idée, un souhait. Mais quelle forme donner à tout cela ? Je savais ce que je ne voulais pas… C’était un début. » Ainsi Alexandra Kazan exprime son souhait d’un livre hommage à ce père aimé et mystérieux et hommage à son œuvre photographique méconnue.

Chronologique, l’ouvrage est une invitation à retraverser deux décennies à travers l’œil d’un photographe : une peinture de l’atmosphère socio-culturelle, des styles vestimentaires, des icônes mais aussi des coulisses d’un métier, entre shootings et studios.

On découvre ceux qui ont croisé la route de Lionel Kazan : le réalisateur Marc Allégret, qui lui offrira son premier appareil photo à l’âge de douze ans, la fondatrice du Elle, Hélène Lazareff, le directeur artistique du Vogue US Alex Liberman… On écoute ceux qui ont participé au monde de la mode de cette époque : mannequins comme Bettina Graziani ou celle qui deviendra sa femme, Pia Rossilli, rédactrices comme Claude Brouet ou Marie-Thérèse des Cars, photographes et amis, comme Gilles Bensimon ou Jean-François Clair, publicitaires comme Jean Feldman.

Alternant documents d’archives, planches-contacts, tirages et couvertures de presse, le livre est riche de clichés inédits.