Lionel Kazan, né à Monaco le 9 mai 1930, est le fils d’un immigré russe et d’une mère polonaise.

Sur la côte d’Azur, il rencontre Marc Allégret qui lui offre son premier appareil photo alors qu’il a douze ans. Ce sera le début d’une passion et le déclic de sa future vocation.

Il débute chez Condenast comme laborantin où seront publiées ses toutes premières photos. Puis c’est la rencontre avec Hélène Lazareff. Commence alors une longue et belle collaboration avec le magazine Elle et le Femina Illustration. Il fera une centaine de couvertures pour Elle.

Alex Liberman, chez Vogue US, le sollicite en 1956 pour travailler au sein du groupe Condenast. Il y travaille un temps ; puis collabore avec le Harper’s Bazaar, avant de rentrer en France où il travaille à nouveau pour Elle et pour Marie Claire.

Il arrêtera la photo pour se consacrer à la peinture.

Dolores Hawkins, Glamour, juillet 1960

335 photos good mood, Cosmopolitan

Retour aux années 50 et 60 avec les clichés frais et légers du photographe de Mode Lionel Kazan.
lors du tournage de Bonjour Tristesse, Vogue

Tournage de « Bonjour Tristesse », Vogue

Le photographe Lionel Kazan immortalise le tournage du film "Bonjour Tristesse" d'Otto Preminger, adapté du roman de Sagan.

Lionel Kazan, l’œil de ELLE

Extrait Donec ullamcorper nulla non metus auctor fringilla. Etiam porta sem malesuada magna mollis euismod. Cras mattis consectetur purus sit amet fermentum.